Nos compétences

 Hydrobiologie

Les inventaires hydrobiologiques, au cœur des compétences de la Maison régionale de l’eau.

Depuis sa création en 1991, la Maison régionale de l’eau a étudié de très nombreux cours d’eau du sud-est de la France, ce qui lui a permis d’acquérir une connaissance approfondie des milieux aquatiques méditerranéens et alpins.

Le pôle scientifique utilise les méthodes normalisées d’études des milieux aquatiques permettant de fournir un diagnostic fiable (IBGN, IBG-DCE, pêche d’inventaire complète, partielle,…).

Il a su développer également des méthodes adaptées à des problématiques spécifiques où les techniques traditionnelles montrent leur limites (territoires de Haute Montagne, cours d’eaux temporaires méditerranéens…).

Le pôle scientifique se démarque notamment par une forte expérience concernant deux groupes faunistiques majeurs de l’écosystème aquatique : les invertébrés benthiques et les poissons.

›››› Les invertébrés benthiques

Pour l’étude des écosystèmes aquatiques, les invertébrés benthiques sont de véritables bio-indicateurs de la qualité globale des milieux. Nous appliquons, depuis 1992, des méthodes normalisées pour évaluer l’état biologique des cours d’eau : l’IBGN (Indice Biologique Global Normalisé, norme  AFNOR NF T90-350)  et depuis 2009 l’IBG-DCE (Indice Biologique Global DCE compatible, norme AFNOR XP T90-333 et norme XP T90-388). Notre connaissance sur les milieux méditerranéens a permis d’adapter ces protocoles aux milieux temporaires.

La Maison régionale de l’eau présente une expérience et des compétences techniques avérées dans la réalisation d’inventaires d’espèces dont certaines sont rares et ou endémiques (Ephémères, Trichoptères, Plécoptères) à l’échelle de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur (inventaire du parc du Mercantour et du Queyras, inventaire du bassin de la Giscle, du Préconil, de l’Argens, du Grand Torrent, de la Roya…).

Ces études conduisent parfois à la découverte d’espèces nouvelles pour la France, contribuant ainsi à approfondir la connaissance de la biodiversité nationale. L’expérience de la Maison régionale de l’eau dans ce domaine garantit au maître d’ouvrage l’élaboration d’une liste faunistique fiable grâce à nos fortes compétences dans la détermination des stades adultes ailés des invertébrés, permettant des déterminations à un niveau très poussé. L’écrevisse à pattes blanches est également  une espèce bio-indicatrice très pertinente à la fois en terme de biodiversité (espèce à forte valeur patrimoniale inscrite en annexes II et IV de la Directive habitat Faune Flore) et de qualité des milieux aquatiques. La Maison régionale de l’eau réalise des inventaires nocturnes des populations d‘écrevisses (comptages, estimation des densités par CMR, bornage des populations), une évaluation de l’état de l’habitat et un diagnostic des pathologies courantes. En fonction des espèces observées (espèces allochtones et autochtones), le pôle scientifique propose des mesures de gestion adaptées.

››››  Les poissons

L’étude des peuplements piscicoles est riche d’informations sur la qualité et le fonctionnement de l’hydrosystème. La Maison régionale de l’eau applique des méthodes standardisées d’échantillonnage : pêches électriques en rivière (norme AFNOR NF EN 14011, norme XPT90-383), pêches au filet maillants en lac (norme NF EN 14757) et d’analyse de la qualité du milieu au travers de l’Indice Poissons Rivière (norme AFNOR NF T 90-344). Nous proposons des méthodes d’échantillonnage adaptées aux milieux (petits, moyens, grands cours d’eau et lacs) et des objectifs visés (suivis, inventaires, recherches d’espèces, diagnostics et gestion piscicoles…). 

La Maison régionale de l’eau réalise aussi des états des lieux de l’habitat physique piscicole basé sur la morphologie du cours d’eau : recensant des zones de frayères actives ou potentielles, évaluation de la franchissabilité des ouvrages, diagnostic de continuité écologique.  Ces informations donnent une idée de la capacité d’accueil du cours d’eau, de son attractivité pour le poisson, des fonctionnalités qu’il offre, des éventuelles sources de perturbations,…

Lors de travaux en rivières, dérivation de cours d’eau, assèchement du lit, curages ou de vidange de plan d’eau, la Maison régionale de l’eau peut effectuer des pêches de sauvetage consistant à extraire les poissons du milieu et à les transférer vers un autre site.


 

 Etudes d’impacts et documents d’incidence

Une obligation préalable à la réalisation d’aménagements ou d’ouvrages qui pourraient porter atteintes aux milieux.

L’établissement de dossiers réglementaires est une étape importante dans tous projets. Il peut s’agir d’études d’impact, dossiers loi sur l’eau, études de faisabilité, études d’incidence Natura2000, dossiers CNPN…

Dressé sur un état des lieux complet et parfois sur plusieurs volets (bruits, paysage, autres usages), Ils permettent aux travaux ou projets d’aménagement de mieux s’intégrer dans son environnement et de réduire voir supprimer les impacts générés.

La Maison régionale de l’eau est d’abord spécialisée dans l’étude des aménagements hydroélectriques. Elle a réalisé des dossiers de renouvellement de concession d’ouvrages majeurs de la chaîne hydroélectrique Durance – Verdon et de nombreux autres aménagements hors Provence-Alpes-Côte d’Azur comme sur le Lot ou la Truyère. Dans ce cadre, la Maison régionale de l’eau a développé de fortes compétences sur l’évaluation des débits biologiques (méthode Estimab et EVHA). En partenariat avec l’ADEME et la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur, nous avons également participé à la mission PHéE (Petite Hydroélectricité et Environnement ) que nous avons animée pendant 5 ans avec le groupe Gérès, et qui avait vocation à aider de petits porteurs de projets en région Provence-Alpes-Côte d’Azur.

La Maison régionale de l’eau a aussi développé des compétences sur les infrastructures linéaires : création de voies routières, protections de berges, infrastructures ferroviaires, ouvrages d’art interceptant les milieux aquatiques, passage de conduite, création de lignes nouvelles. Elle accompagne le maître d’ouvrage de l’avant-projet à la réalisation : comparaisons de fuseaux, intégration écologique, incidences sur les milieux, mesures de suppression ou de réduction de l’impact, compensations, plans de sauvetage piscicole.

Depuis plusieurs années, la Maison régionale de l’eau se penche sur les incidences des activités sportives aquatiques, avec notamment la mise en place, en 2008, d’une méthodologie d’évaluation de l’impact des activités sportives et de loisirs sur les cours d’eau de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur. Elle a travaillé depuis sur plusieurs territoires à forte affluence touristique ou accompagné des gestionnaires pour une meilleure intégration de ces activités.


 

 Schémas de gestion et d’aménagement

Des programmes d’actions adaptés aux enjeux des territoires.

La Maison régionale de l’eau élabore des documents d’orientation et de gestion pour répondre aux différentes problématiques des maîtres d’ouvrage, que ce soit au travers des Contrats de rivières, des documents d’objectif (DOCOB Natura 2000), des plans de gestion (gestion des activités de loisirs, gestion de zones humides), des études globales à l’échelle d’un territoire (bassin versant, communauté de communes, parc naturel,…).

La Maison régionale de l’eau a développé des compétences sur des compartiments biologiques microscopiques mais sait aussi prendre le recul nécessaire pour des analyses beaucoup plus larges, multicritères et à l’échelle d’un bassin versant ou d’un territoire. Elle possède notamment une très forte connaissance des usages associées à l’eau : assainissement, eau potable, irrigation, loisirs, hydroélectricité.

Elle bénéficie aussi et au sein de son conseil scientifique, de spécialistes couvrant tous les domaines associés à l’eau et aux cours d’eau : chimie, hydromorphologie, hydrologie et inondation, fonctionnalités, hydrogéologie, faune et flore terrestre ou rivulaire.

Enfin et au travers de ses compétences liées à l’éducation à l’environnement, elle sait adapter les contenus techniques et les rendre didactiques, conduire des audits, des concertations ou des réunions publiques et élaborer des documents de synthèse à la portée de tous.


 

 Médiation scientifique

Mettre le savoir scientifique à portée d’un public non expert.

Parce que le public est de plus en plus concerté dans la mise en œuvre des politiques territoriales sur l’eau, que les professeurs sont appelés à enseigner le développement durable, que les citoyens sont en droit d’accéder à une information claire et objective, la Maison régionale de l’eau propose des formules innovantes, adaptées à chaque type de public pour rendre accessible les connaissances sur l’eau en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Manipulations et investigations scientifiques pour les plus jeunes, applications numériques et conférences interactives pour les adultes, expositions grand public, édition … sont les méthodes sans cesse revisitées que nous proposons pour développer le sens critique, émanciper les citoyens et leur permettre de s’impliquer activement dans la construction de l’avenir de leur territoire.

La Maison régionale de l’eau privilégie un outil ultramoderne pour “rendre compréhensible par tous la science et ses applications” ! Cet outil est en relief 3D, en couleur et en haute définition, il réagit en temps réel et communique en ondes sonores audibles, sa mise à jour est automatique ; il fonctionne même certains week-end et jours fériés, sans maintenance, et s’adapte instantanément au niveau et aux questions du public. Ces caractéristiques ne l’empêchent pas d’avoir un contact aisé avec le genre humain, toutes générations confondues, car il lui ressemble. Seul un tee-shirt permet de l’identifier comme personnel de la Maison régionale de l’eau ! Car ce n’est finalement pas un outil mais un de nos dix médiateurs scientifiques. Définition empruntée au Palais de la Découverte et détournée par nos soins…


 

 Accompagnement des territoires

Une expertise scientifique et pédagogique au service de votre territoire pour contribuer à une gestion durable de l’eau et des milieux.

En cohérence avec les politiques territoriales mises en œuvre à travers la Charte régionale de l’eau, la Maison régionale de l’eau intervient dans :

le développement des stratégies territoriales d’éducation à l’eau autour de la gestion raisonnée de la ressource en eau, de la préservation des milieux aquatiques, de la culture du risque inondation, de la culture de la sécheresse…
• la conception et la réalisation de supports de communication adaptés au contexte et aux besoins des enjeux des territoires
• l’organisation d’échanges avec les acteurs socioéconomiques sur les orientations de la Stratégie régionale de gestion de l’eau et du SDAGE
• l’assistance à maîtrise d’ouvrages pour la définition de plans de gestion spécifiques ou l’expertise environnementale
• la valorisation des patrimoines naturels et bâtis liés à l’eau dans le cadre de projets de tourisme durable
• la mise à disposition d’outils de sensibilisation à l’eau et aux milieux aquatiques (stands, expositions, animations…)
• l’organisation et la participation à des événementiels : animations de stands, conférences, colloques, sciences participatives…

 


 

 Innovation pédagogique et scientifique

Des compétences techniques et un sens de l’innovation, pour des supports scientifiquement exacts et pédagogiquement diversifiés.

La Maison régionale de l’eau consacre une part importante de son activité à l’innovation aussi bien dans les champs de la médiation scientifique que dans celui de la recherche : applications numériques, hologrammes, méthodologies d’analyses et d’études…

Pour cela, elle s’associe régulièrement à des professionnels dans le domaine de la communication, du numérique … et dispose d’un réseau de partenaires scientifiques pluridisciplinaires.

 

›››› Zoom sur l’exposition holographique BENTHOS

La Maison régionale de l’eau présente à Barjols, « Benthos », une exposition holographique sur le peuplement benthique des rivières de Provence- Alpes-Côte d’Azur. La scénographie entraîne le public dans une immersion au fond des rivières à la rencontre des insectes, mollusques, annélides, crustacés… en hologrammes animés en 3D.

Cette découverte a pour objectif de sensibiliser les visiteurs aux rôles majeurs de ce compartiment biologique, notamment dans le maintien de la qualité de nos milieux et de nos ressources en eau.

Benthos a reçu le soutien financier de l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée et Corse, du Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur et de la Fondation du Crédit Agricole Provence-Côte d’Azur.


           Plaquette  

   ›››› Zoom sur l’Aquathèque , un centre de ressources virtuel sur l’eau et les milieux aquatiques en région Provence-Alpes-Côte d’Azur

La Maison régionale de l’eau met à disposition de tous mais aussi de publics spécifiques (médiateurs, techniciens, collectivités locales…) une diversité d’outils scientifiques, pédagogiques et de supports d’information sur l’eau et les milieux aquatiques.

L’objectif de l’Aquathèque est de permettre de disposer d’une source d’informations fiables pour mieux communiquer sur les cours d’eau et sur une utilisation raisonnée et solidaire de la ressource en eau.


Les commentaires sont clos.